L'association dont je fais partie à choisi de soutenir la scolarité d'enfants de Houndé, Burkina Faso (2ème pays le plus pauvre au monde).

Mais pas seulement.

En 2011, est né un nouveau projet, l'aide à des femmes qui veulent bien etre aidées mais pas totalement assistées. Un contrat type de microcrédit est établi : l'association avance une somme afin que les mamans puissent débuter leur «micro-entreprise», à elles de faire en sorte de pouvoir les pérenniser pour honorer les remboursements (un an) et ainsi permettre à leurs consoeurs d'en bénéficier à leur tour (une seule somme est avancée, quand celle-ci est remboursée, elle est de nouveau prêtée à une femme qui a présenté un projet).

Tout le monde est ainsi fier de participer à la tentative d’améliorer les conditions de vie très dures du Burkina Faso…

L'un de ces microcrédits concerne la fabrication du beurre de karité. (vous pouvez voir ici un excellent reportage sur le sujet)

Nous vendons en France le beurre produit là-bas par une des mamans soutenues. L'argent de la vente lui sera remis intégralement (7 euros le pot)

Ces pots (un petit pot de bébé recyclé) de beurre de karité ne contiennent ni parfum, ni paraben, ni colorant, il est pur à 100%. Le beurre de karité possède des propriétés hydratantes et protectrices. C'est un merveilleux baume nourrissant et hydratant pour les cheveux, facile d'utilisation (j'ai testé, ça marche). Il nourrit les peaux sèches.

Si vous êtes intéressées, contactez-moi. Soyons solidaires de ces femmes.